Mythes, des mots et des images

Pendant que la vaillante Janyce présentait un florilège de merveilleux mythes du monde récoltés pendant notre voyage, j’ai survécu à mon premier mois en tant qu’animatrice d’ateliers de mythologie dans deux écoles parisiennes aux milieux sociaux très différents, l’une dans le 18e, l’autre dans le 16e arrondissement.

Si quelques rares élèves sont déjà des passionnés de mythologie, en général, j’ai dû attirer les sceptiques et les récalcitrants en leur présentant des histoires croustillantes, pleines d’aventures, de sang, da pathos, comme celle de la Méduse et Persée (« Non, les enfants, ce n’est pas Percy Jackson… »), de Prométhée Enchaîné, d’Ulysse et Polyphème ou encore du rapt de Proserpine, du Minotaure ou du Sphinx, avec en prime une charmante croisière dans les Enfers avec Charon.  Des magnifiques tableaux des Préraphaélites et de Caravaggio ou Rubens, Bouguereau et tant d’autres artistes géniaux illustrent si bien les histoires et passionnent les enfants à tel point qu’ils vont bientôt connaître le Louvre comme leurs poches.

Rien de tel qu’un aigle vous dévorant le foie pour aiguiller la curiosité

Accepting candies from strangers can be very dangerous

Accepting candies from strangers can be very dangerous…

La boîte piégée de Pandore

Pandore était bien curieuse de connaître la surprise cachée dans son Happy Meal…

Can't get you out of my head, Medusa

Can’t get you out of my head, Medusa

Souvent, la nudité des dieux et héros grecs a choqué mes jeunes et candides disciples et nous avons eu des débats passionnés sur la beauté, la bêtise de Midas ou l’apparente stupidité de Zeus (le roi des Dieux ne craint rien, pas même le ridicule). Parfois, aussi, nous avons comparé des mythes égyptiens, grecs et chrétiens (Zeus est souvent confondu avec Jésus Christ, tandis que Héra devient la Vierge Marie) ou regardé des adaptations de mythes en dessin animé : par exemple, le très drôle Midas – the Golden Touch de Disney ou l’émouvant Thought Of You, de Ryan Woodward, qui me rappelle Orphée et Eurydice (click and enjoy!). Sans oublier les très kitsch et fabuleuses séries de Sam Raimi, Hercules et Xéna la Princesse Guerrière (je commence toujours mes cours avec un cri de guerre)!

Allez voir cette magnifique exposition au Musée d'Orsay!

Allez voir cette magnifique exposition au Musée d’Orsay!

désirs et volupté

Et celle-ci aussi!

Les remarques des enfants se révèlent stimulantes et perspicaces, souvent très espiègles.

Différents mythes grecs racontent la naissance de l’humanité, mais celui qui a le plus soulevé de questions auprès des enfants reste l’histoire tragique de Prométhée, Épiméthée et Pandore, où l’homme apparaît bien fragile et démuni, si ce n’est pour l’étincelle d’intelligence divine et le feu sacré volé aux Immortels qui illuminent son destin obscur… et il n’est pas toujours facile d’apporter des réponses satisfaisantes à des interrogations de ce genre, surtout lorsque des yeux avides de connaissance vous dardent et vous défient :

« Mais pourquoi les dieux ont-ils permis à l’humanité d’avoir des enfants, si elle était si fragile? » – « C’est en créant la femme, que Zeus rendit l’homme plus fort? », « Pourquoi l’homme doit-il souffrir? »

Difficile, très difficile d’accepter que l’homme soit une créature fragile, nue et en proie aux caprices du destin et de dieux insouciants :

« Même si l’homme est fragile et nu, même s’il n’a pas de griffes ou de crocs pour se défendre, il a l’intelligence et le feu pour vaincre les ténèbres de la nuit et de l’ignorance, et même s’il doit souffrir et mourir, la vie vaut toujours la peine d’être vécue, aux mieux de nos possibilités. Parfois, nous pouvons même allez au-delà de la mort, comme Orphée. Et ce n’est pas magnifique, d’arriver si loin, en partant de si peu? Regardez ce que l’homme peut faire aujourd’hui! »

Leurs yeux se sont illuminés : « Alors, nous aussi, nous pouvons devenir des dieux? »

La suite au prochain épisode.

En attendant, si vous avez un peu de temps, les contes et légendes se mettent en scène dans les Hauts-de-Seine pour le mois d’octobre! Je vous y attendrai pour discuter de mythologie et bien d’autres choses!

Qu’Athéna soit avec vous!

Oyez, oyez! Venez voir les troubadours dans les Hauts-de-Seine!

Oyez, oyez! Venez voir les troubadours dans les Hauts-de-Seine!

Intervention 1 : Orphée, la vidéo

Voici la vidéo du récit du mythe d’Orphée et Eurydice. Nous avons les autorisations pour diffuser celles où les enfants nous racontent leurs histoires, elles arriveront bientôt.

Si vous voulez voir comment je me suis lancée (pas du tout paniquée, non, non) dans le récit, cliquez ici !

Intervention 1 : réactions

En attendant de savoir si nous pouvons diffuser les vidéos de la classe, voilà les réactions, une fois notre visite terminée, de Mme Isabelle Clavaron, l’institutrice de la classe, et de Chloé, étudiante en Master de l’enseignement en vue de devenir professeur des écoles, qui a assisté à notre intervention.

Pour la réaction d’Isabelle Clavaron, cliquez ici, et pour celle de Chloé, !

Intervention 1 : conclusions

Lors de cette première intervention, plusieurs questions se sont posées à nous, et quelques réflexions sont de rigueur ici.

Tout d’abord, j’avais fini par vraiment douter sur le choix du mythe que nous avions décidé de raconter lors de cette séance. Il est vrai que c’est une très belle histoire, mais si triste. Et plus l’heure de le raconter approchait, plus je me disais qu’elle n’était peut-être pas faite pour des enfants d’une dizaine d’années : la portée du mythe ne me semblait plus si aisément abordable. Mais après réflexion, je me suis rendue compte que nous avions choisi de partager ce récit pour de bonnes raisons, et que, oui, les enfants avaient la maturité nécessaire pour l’apprécier et le comprendre. J’ai tout de même préféré rajouter quelques lignes à la fin du mythe tel qu’Erika l’avait initialement écrit : le mythe se terminait sur « Hélas, l’ombre de la jeune femme n’avait qu’un pied hors du seuil des Enfers : elle se dissout devant lui, comme un rêve au matin, tendant la main pour un dernier adieu. », ce qui me paraissait un peu abrupt ; Il nous a semblé préférable d’exprimer la « moralité » de manière plus explicite, d’où la fin que vous pouvez lire ici.

Lire la suite

Intervention 1 : les dessins des CM2

Et voici toutes les oeuvres que nous avons récoltées dans la classe de CM2. C’est fou à quel point ils étaient appliqués ! Et les enfants ont été très créatifs, malgré la brièveté du temps qu’ils avaient pour dessiner (environ 40 minutes).

_______

Le Petit Chaperon rouge, par Océane et Lucie :

Lire la suite

Intervention 1 : Orphée et Eurydice

Comme promis, le mythe que nous avons raconté aux CM2, écrit par Erika, et illustré par Erika et Janyce. Bientôt, j’espère, la vidéo !

_____

l était une fois un merveilleux musicien du nom d’ Orphée. Il était le fils du roi de Thrace, Éagre, et de la muse Calliope. Ce fut Apollon, le dieu de la lumière et de la poésie, qui lui fit don d’une lyre en or, tandis que les Muses lui apprirent à en jouer.

Lire la suite

Lucrèce, De la nature, et archaïsmes.

Petite pause au milieu des articles consacrés à notre voyage, avant de découvrir les vastes étendues que nous parcourrons en Asie et en Afrique. Je dois vous avouer, je n’ai pas encore eu le temps de préparer les cartes !

En attendant, je voudrais vous rappeler que l’association que nous avons créée en Janvier dernier n’a pas pour unique objectif ce projet et ce voyage, mais plus largement d’assurer la promotion des études classiques et de la recherche dans les différents domaines touchant à l’Antiquité. La fin de notre Master de Lettres Classiques (Linguistique latine pour moi, Etruscologie pour Erika) approche à grands pas, et Andrew, de l’autre côté de l’Atlantique, obtiendra dans quelques semaines son B.A., majeure « Classics ».

Donc, je voulais vous faire savoir que je mets librement à votre disposition, si le sujet vous intéresse ou vous semble utile, mon travail de première année de Master (celui de cette année n’est pas tout à fait terminé … la soutenance est en Juin !), dont le thème était l’étude des archaïsmes dans le livre III du De Rerum Natura de Lucrèce. Vous pouvez trouver la table des matières ici, et si vous souhaitez lire l’étude complète, il vous suffit de nous contacter par mail : thethreeballadeers[@]gmail.com
Je vous l’enverrai avec plaisir !

Dans quelques jours, préparez-vous à découvrir le Cambodge avec nous !