Life on Mars

Cela fait maintenant 10 jours que nous sommes dans les Andes, et nous ne faisons que grimper depuis Salta. On a d’ailleurs changé de pays dimanche : nous explorons maintenant la Bolivie. Je vous écris de Potosi, une ville charmante, qui a la particularité d’être la ville la plus haute du monde ! 4070 mètres d’altitude, ça se sent, quand on vient de la plaine. Mais ça va, nous supportons plutôt bien l’altitude, nous devons juste nous arrêter pour respirer tous les quatre pas. À part ça, et le rhume persistant d’Erika, nous allons bien.
20120921-102344.jpg
Alors, que s’est-il passé ces derniers jours ? Beaucoup de montagnes, pas mal de marche, une légère insolation pour moi (une bonne nuit de sommeil et un litre de sprite y ont remédié), des paysages magiques, une nouvelle frontière traversée à pied, 12 bus, un taxi qui roulait à gauche, pas mal de nouvelles spécialités culinaires.

Prenons les choses dans l’ordre. Après Salta, nous sommes montées à Tilcara, où nous avons fait un peu de randonnée, à la découverte de la Garganta Del Diablo (non, pas la cascade d’Iguazu, il faut suivre, mais le canyon d’à côté), et d’une Pukara (forteresse pré-hispanique). C’était très beau, et surtout, assez drôle pour une raison : il y avait à côté un jardin botanique de haute montagne (donc plein de cactus), dans lequel on pouvait trouver une pierre volcanique qui sonnait comme une cloche quand on tapait dessus. J’aimerais pouvoir vous montrer la vidéo, mais internet, ici, c’est pas encore tout à fait ça … Nous sommes aussi allées admirer le coucher de soleil au dessus des sommets colorées de Purmamarca : c’était tout simplement magique de voir ces montagnes rouges, vertes, jaunes, violettes … frappées par les rayons du soleil. On se serait crues sur une autre planète. Puis, nouveau bus pour se rendre encore plus au nord, à Humahuaca, en pleine fête de la Virgen Del Milagro. Je me suis donc brossée les dents sous un feu d’artifice ce soir-là.
20120921-102542.jpg
20120921-103410.jpg
Et samedi, nous avons décidé d’aller visiter Iruya, à 70 km de là. Mais ce n’était pas aussi simple : on grimpe dans le bus, en sachant pertinemment que le trajet allait durer 3 heures … Oui, 3 heures ! Car sur les 70 km de trajet, 50 se faisaient sur une piste non goudronnée au milieu des montagnes. En tout cas, le voyage en valait la peine (plus pour les paysages impressionnants, les lamas sauvages et le chemin que pour le village en lui-même, tout au bout de la piste). Enfin, nous étions bien heureuses d’arriver à l’auberge le soir quand meme !

Dimanche était un grand jour : non seulement nous changions de pays, mais ce jour marquait aussi notre premier mois de périple. C’est fou ! D’un côté, on ne l’a pas vu passer, mais de l’autre, nous avons fait tellement de choses, rencontré tellement de gens, que nous avons eu l’impression d’être restées des mois en Argentine. Bon, on ne va pas s’étaler hein, donc passons aux choses intéressantes : la Bolivie ! Aucun problème pour passer la frontière, et une rencontre sympathique avec un couple d’anglais avec qui nous aurons finalement passé quelques jours. Nous ne voulions pas rester à Villazon (la ville frontalière), donc nous avons partagé une sorte de taxi collectif pour nous rendre à Tupiza, plus sympa. Là encore, pas mal de marche sous le soleil, pour passer la Puerta Del Diablo, et escalader un peu le Canyon de l’Inca pour y pique-niquer. Le plus drôle dans l’histoire, c’est que nous avons décidé d’y aller sans guide : nous avons compris pourquoi il en aurait peut-être fallu un quand on nous a annoncé : « vous tournez à droite après la piscine, et là, vous suivez les empreintes de chevaux. »

Et mardi, départ en jeep vers Uyuni avec nos anglais, un guide, une cuisinière et leur petite fille toute timide. La route était là encore très belle (même si les arrêts touristes – photos ne sont pas notre tasse de thé). Nous dormions à Colchani, dans une auberge plus que rudimentaire (pas de chauffage, pas d’eau chaude, je ne décris pas les toilettes, et coupures de courant), mais ce n’était pas grave : le
coucher et le lever de soleil (oui, réveil à 5h mercredi, mais la beauté du ciel étoilé a rendu l’expédition toilettes supportable) sur le salar d’Uyuni nous ont fait oublier tout inconvénient ! une étendue immense, d’un blanc éclatant, jusqu’au pied des montagnes lointaines. Du sel à perte de vue. Et un ciel sans nuage. Les montagnes au loin semblaient flotter à cause des mirages causés par la réflexion du soleil sur le sol. Et au milieu de tout ce blanc, la Isla Del Pescado, îlot peuplé de cactus, où nous avons pris un énorme petit déjeuner. Il faisait froid, tant que la nuit était là, surtout à cause du vent permanent.

20120921-104326.jpg

Vous pouvez normalement voir quelques photos en cliquant ici.
À 11:30, nous avons dit au revoir à nos compagnons de voyage, pour sauter dans le bus en direction de Potosi, où nous avons majoritairement mangé et déambulé depuis hier.
Demain, départ pour Sucre, donc à bientôt pour de nouvelles aventures !

Je n’ai malheureusement pas la possibilité de vous mettre plus des photos de qualité (il n’y a pas de port USB sur les ordis de l’auberge, et j’écris depuis mon téléphone). Mais faites un tour sur la page Facebook si vous pouvez, ou sur Twitter, j’essaye de poster quelques photos de temps en temps. Dès que nous trouvons une
connexion et un ordi corrects, on remédie à cela ! En attendant, allez écouter David Bowie. 🙂

Publicités

Une réflexion au sujet de « Life on Mars »

  1. Merci d’écrire encore une fois sur votre voyage ! C’est une belle étape et un beau billet : entre le récit, les magnifiques photos et la chanson de Bowie, il y a de quoi rêver beaucoup et un bon moment 🙂 (De mon côté, j’en suis encore aux prégrinations conceptuelles, et l’ascension que j’achève produira surtout des pages reliées en recto simple et interligne 1,5…) Bonne route, et à bientôt pour des nouvelles de Sucre, dont le nom seul m’intrigue déjà beaucoup (arriveriez-vous au pays de Willie Wonka ?).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s