Paraná l’hospitalière et Cordoba la festive

En réalité, nous avons beaucoup à vous dire sur les quelques jours passés à Paraná : nous y sommes allées pour intervenir auprès des enfants, et nous nous sommes retrouvées embarquées dans une belle aventure.

Déjà, nous sommes arrivées lundi matin, à l’aube, et Carina, Brenda et German étaient à la gare, dans le froid, à nous attendre. Vraiment, désolées de vous avoir fait lever à 6:00 ! Et à partir de là, tout s’est enchainé. Nous avons suivi Carina et Brenda à l’école, pour découvrir le lieu où nous allions travailler le lendemain, puis nous sommes parties à la découverte de la ville et de son joli parc au bord du fleuve. Après, première nouvelle : Carina nous annonce qu’on passe à la télé pour parler de notre projet ! Sur une chaîne locale (canal once), dans une émission nommée Entrevistas. Oups ! Une interview. À la télé. En espagnol ! Hum … Bon, finalement, ce n’était pas pour lundi, mais pour mardi après-midi. Et nous n’étions pas plus rassurées pour autant. On peut dire que nous étions pétrifiées. Au point que j’en suis venue à regarder Carina, désespérée, face à une question que je n’avais pas comprise … Donc oui, j’ai lancé un « ayudame » paniqué en direct. Bref, retour au lundi ! Nous avons suivi Brenda à l’alliance française, pour rencontrer ses élèves de français (et d’autres), avec qui nous avons discuté de la France, de Paris, pendant 2 heures. Et après cela, retour à l’école pour rencontrer les élèves de dernière année pour discuter autour d’un café. Ça fait bizarre d’être autant le centre de l’attention ! Mais c’était vraiment sympa de discuter avec ces gens qui apprennent notre langue.
Le mardi, grosse journée : Erika passe à la radio au saut du lit, puis entretien pour le journal de la fac, puis notre intervention avec les enfants, puis entretien pour el Diario de Paraná, puis déjeuner, puis télé, puis rencontre avec les lycéens de l’école de commerce, qui se moquaient bien de nous quand nous parlions espagnol. C’étaient vraiment de belles rencontres !

Heureusement, après ces journées bien remplies, nous pouvions compter sur la gentillesse de nos hôtes, les talents de cuisinier de German, leurs anecdotes sur l’Argentine, ses légendes, son cinéma … Et nous avons aussi passé une bonne soirée à partager notre maîtrise (absolue …) de l’ukulele !
Nous avons été accueillies si chaleureusement à Paraná que nous l’avons quittée à regret, sous des trombes d’eau par ailleurs.

Il a plu à verse tout le trajet jusqu’à Cordoba, certaines villes traversées étant même en partie inondées. Mais nous sommes arrivées sans encombres – et sèches – à notre étape suivante jeudi vers 20:00. Fernando, chez qui nous étions logées, est venu nous chercher, et nous avons pu rencontrer ce soir-là une partie de sa (grande) famille, ainsi que leurs 4 chiens, leur chat et leur agneau (un petit d’une semaine abandonné par sa mère). Après un demi kilo d’empanadas, nous voilà partis en ville pour une soirée entre couchsurfers, avec qui nous sommes allés danser (à 3:00 du matin !). Et là, nous avons découvert La Mona Jimenez, LA star de Cordoba apparemment ! Une vidéo s’impose.
Ces 3 jours à Córdoba furent vraiment sympathiques, Fernando, sa famille et ses amis étant très aimables et ouverts (malgré nos difficultés à suivre les conversations ! L’accent local est très particulier) : nous avons passé de bons moments, entre les repas en famille, la visite du centre-ville, les soirées, l’asado dans la sierra proche… Bref, nous avons été initiées à une autre facette de la culture argentine, qui, celle-ci, nous a bien épuisées !

Je vous écris de Salta (bien surnommée la Linda), une charmante ville au pied des Andes, où nous sommes arrivées hier matin. Nous devions rencontrer une classe demain, mais malheureusement, la semaine entière est feriée, car différentes fêtes se succèdent en ville… C’est dommage, mais j’espère que nous pourrons rester en contact avec les professeurs intéressés ! Nous avons principalement parcouru la ville, nous avons monté 1070 marches pour admirer le panorama (ça en valait le coup, vraiment !), puis dîné en ville en compagnie de nouveaux compagnons de voyage (enfin, pas tous nouveaux : nous avons retrouvé ici Michael, avec qui nous étions parties en expédition au Paraguay il y a 10 jours). Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, je dois étudier le guide pour savoir où nous irons demain … Vers le Nord !

Et comme d’habitude, les photos arriveront … Plus tard !
Hasta luego!

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Paraná l’hospitalière et Cordoba la festive »

  1. Waouh, quel périple ! Ça fait plaisir de voir qu’on vous accueille bien et que votre projet intéresse les médias, même si ça doit être impressionnant, effectivement. Vivement un moment plus calme pour que vous puissiez mettre en ligne quelques photos et donner des détails sur vos interventions en classe (mais c’est déjà chouette que vous arriviez à poster aussi régulièrement pendant le voyage malgré votre programme chargé !). D’ici là, bon courage pour la suite 🙂

  2. Bonjour. Je m’appelle Lautaro. Je suis un étudiant qui était à l’école de commerce. Je ne comprenais pas que vous avez été à la recherche des mythes de notre culture. Si vous voulez, je peux donner-vous certains mythes des peuples guariníes. Mais, ces sont en espagnol !
    Enfin, j’ai bien aimé votre visite et pouvoir parler avec francophones.
    Amicalement,
    Lautaro.

    • Bonjour ! Je suis contente de lire ton message, ça nous fait plaisir de voir que notre rencontre puisse se poursuivre sur un échange. Nous serions très heureuses si tu pouvais nous envoyer ces mythes, vraiment ! Ce n’est pas un problème s’ils sont en espagnol.
      Écris nous sur thethreeballadeers@gmail.com et comme ça, nous pourrons rester en contact !

      À bientôt, et merci pour ta proposition !
      Janyce

    • Bonjour Lautaro!

      Merci beaucoup pour ta proposition! Ton aide nous est vraiment précieuse pour notre recherche. Comment connais-tu ces mythes? On te les a racontés ou bien tu es passioné par la culture guaraní?

      Nous aussi nous avons bien aimé vous rencontrer et discuter un peu avec vous! N’hésite pas á nous écrire pour nous donner des nouvelles de Paraná, ou si tu as des questions sur la France et les pays francophones.

      Bonne continuation!

      • Bonjour amies.
        D’abord, c’est bon que vous êtez contente pour mon réponse.
        J’aime lire et je veux étudier pour être professeur de langue et littérature. Aujourd’hui, j’aide les enfants d’un école élémentaire et j’utilise ces mythes pour travailler avec eux.
        Alors, je vais envoyer vous les mythes sur un e-mail.
        Salutations,
        Lautaro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s