« Si tu ne sais pas d’où tu viens, tu seras toujours un enfant »

D’après Cicéron ; comme le rappelle cet article du Monde du 9 février, « En renonçant aux humanités classiques, la France renonce à son influence » :

Est-ce que la France serait devenue suicidaire ? En quelques mois, plusieurs sentences sans appel sont tombées, sans qu’on sache vraiment qui est à la manoeuvre : suppression de la culture générale à l’entrée de Sciences Po ; invention, digne des Monty Python, d’un concours de recrutement de professeurs de lettres classiques sans latin ni grec ; disparition de l’enseignement de l’histoire-géographie pour les terminales scientifiques…

Autant de tirs violents, sans semonce, contre la culture et contre la place qu’elle doit occuper dans les cerveaux de nos enfants et des adultes qu’ils seront un jour. Une place qu’on lui conteste aujourd’hui au nom du pragmatisme qu’impose la mondialisation. Mais quel pragmatisme, au moment où, partout dans le monde, de la Chine aux Etats-Unis, l’accent est mis sur la culture et la diversité de l’éducation, le fameux soft power ?

En bannissant des écoles, petites ou grandes, les noms mêmes de Voltaire et de Stendhal, d’Aristote et de Cicéron, en cessant de transmettre le souvenir de civilisations qui ont inventé les mots « politique », « économie », mais aussi cette magnifique idée qu’est la citoyenneté, bref, en coupant nos enfants des meilleures sources du passé, ces « visionnaires » ne seraient-ils pas en train de compromettre notre avenir ? …

Suite de l’article

Cet article exprime très bien ce que je ressens et crains quant au choix des études que je fais. L’objectif de notre projet et la raison même de l’existence de notre association sont bien de protéger ce savoir et ces traditions que nous considérons indispensables à la construction du monde actuel. J’espére que notre entreprise, d’une manière ou d’une autre, nous aidera à nous rendre compte de l’importance de conserver et d’étudier ces cultures anciennes si riches !

Advertisements

Une réflexion au sujet de « « Si tu ne sais pas d’où tu viens, tu seras toujours un enfant » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s